BioBlitz iNaturalist à Saint-Gilles (10/2021):

  • BiOrama 

Nous remercions tous.tes nos participant.e.s d’avoir été présent.e.s au BioBlitz. L’événement fut un succès, les rencontres et sourires nombreux, la curiosité et la découverte furent de sortie ce jour-là. Nous sommes partis explorer les rues, les parcs et certains recoins d’un quartier bien connu pour certain.e.s pour revenir au point de départ avec une nouvelle perception du monde qui nous entoure.

Notre promenade fut véritablement fructueuse: nous sommes ainsi tombé.es sur, par exemple, une carotte sauvage, un pigeon sans tête suite au passage d’un faucon, un repaire de coccinelles invasives, des plantes qui poussent spontanément ou encore de magnifiques champignons.

BioBlitz

Quelques observations réalisées lors du BioBlitz 2021. En partant d’en haut à gauche: carotte sauvage, lichen, plantes diverses, pigeon décapité, coccinelle asiatique, hyménoptère.

Au final, la meilleure manière de résumer cette journée riche en souvenirs reste de vous montrer ce mot écrit par une participante:

Petit mot extrait du livre d’or et résumant parfaitement l’événement.

Résultats scientifiques du projet

Le projet “BiOrama Saint-Gilles” sur iNaturalist (ouvert depuis le 20/09/2021) a permis la récolte de plus de 758 observations dont 211 espèces. C’est, sans surprise, les plantes qui y sont le plus représentées (voir Figure 1) suivi des insectes et des champignons. 

Figure 1: Nombre d’observations en fonction de l’ordre de l’espèce identifiée. ND regroupe les observations non identifiées jusqu’à l’ordre.

De manière plus visuelle, vous pouvez observer l’entièreté des observations sur la carte Google Maps ci-dessous. Les plantes sont en vert, les insectes en jaune, les champignons en brun, les oiseaux en bleu, les araignées en rouge, les mollusques en bleu, les mammifères en mauve et les observations sans taxon (groupement d’espèces) en gris. En cliquant sur l’observation vous aurez accès à plusieurs données complémentaires comme le nom scientifique de l’espèce (si il a été trouvé), la qualité de l’observation, la date d’observation ainsi que les latitudes et longitudes exactes.

Les observations ont permis de mettre en évidence les espèces les plus présentes (selon les observations) dans le bas de Saint-Gilles. On voit par exemple (Figure 2) qu’une quantité non négligeable de coccinelles asiatiques a été observée (principalement au parc du Porte de Hal) ainsi que d’autres espèces introduites (en brun) comme les, malheureusement, invasifs et emblématiques Séneçon Sud-Africain (Senecio inaequidens) ou encore l’arbre à papillons (Buddleja davidii). La carte Google Maps suivante permet de visualiser avec précision la localisation des espèces introduites (en rouge et avec un avion) et des espèces indigènes (en vert et avec du blé). 

Figure 2: Abondance des 30 espèces les plus observées parmi l’ensemble des observations identifiées jusqu’à l’espèce. Les espèces introduites sont marquées en brun et les indigènes en noir.

 

Si vous aimez autant les cartes que nous, en voici une autre très intéressante (voir Figure 3). Cette carte de chaleur (heatmap) permet de faire ressortir les endroits avec le plus d’observations. Plus la carte est foncée, plus le nombre d’observations y est élevé. On voit ainsi que le parc de Porte de Hal, le square Jacques Franck et le parc Germeau ont été les plus observés. 

Figure 3: Heatmap des données brutes (avec espèce non identifiée).

Nous avons aussi pu réaliser un inventaire précis des espèces introduites observées comme on le peut voir sur ce graphique (Figure 4). En isolant les espèces invasives et en réalisant des BioBlitz de manière fréquente, on pourrait très rapidement imaginer, grâce aux citoyen.ne.s, partager une carte complète et toujours d’actualité de ces plantes non bénéfiques pour nos écosystèmes. Cet outil pourrait alors être utilisé par les services communaux/politiques locales pour pouvoir les remplacer rapidement par notre flore locale, plus propice à la biodiversité locale

Figure 4: carte de chaleur (heatmap) des observations des espèces introduites.

Compte rendu social du BioBlitz

Le ressenti des participant.e.s est aussi sans appel puisque, parmi les participant.e.s ayant répondu au sondage, tous.tes s’accordent sur la bonne journée qu’ils/elles ont passée (voir Figure 5).

Figure 5: Ressenti des participants (ayant répondu à l’enquête) sur l’événement.

Le BioBlitz nous a également tous permis (ou presque) de porter un regard neuf et plus présent sur la biodiversité qui nous entoure comme le montre la figure 6.

Figure 6: Regard des participants (ayant répondu à l’enquête) sur la biodiversité autour d’eux.

Voici également quelques extraits du livre d’or:

Extrait 1 du livre d’or du BioBlitz 2021.

Extrait 2 du livre d’or du BioBlitz 2021.

Extrait 3 du livre d’or du BioBlitz 2021.

Quoi de plus beau que de terminer cet article avec ce magnifique hérisson des mots les plus écrits dans le livre d’or. Ce dernier montre, sans aucun doute, qu’en plus d’être une expérience scientifique, le BioBlitz est une expérience humaine riche en émotions, découvertes et partage.

BioBlitz

Hérisson des mots les plus écrits dans le livre d’or.

Nous tenons à remercier à nouveau tous.tes nos participant.e.s d’avoir été présent.e.s à ce premier événement. Ce fut un réel succès et les résultats en témoignent par eux mêmes. A bientôt pour de nouvelles aventures avec BiOrama.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.